Kaerizaki
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Petit forum pour discuter de tout : Photographie, Graphisme, Asie, et tant d'autres sujets.
 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-64%
Le deal à ne pas rater :
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques Jamo S17F (gris ou bleu)
199 € 549 €
Voir le deal

 

 [Japon] Chitose Hajime

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilly
Directrice de l'asileuh
Directrice de l'asileuh
Lilly


Féminin
Nombre de messages : 1559
Age : 33
Localisation : La Lune
Date d'inscription : 10/02/2009

[Japon] Chitose Hajime Empty
MessageSujet: [Japon] Chitose Hajime   [Japon] Chitose Hajime Icon_minitimeLun 9 Mar - 22:47

Bonne lecture XD

    Hajime Chitose est née en 1979 à Kagoshima, sur l'île de Kyushu. Elle a passé son enfance dans la petite île d'Amami (archipel d'Okinawa). Avec l'appui de sa mère, elle commença très jeune l'apprentissage du chant et du sanshin (instrument à 3 cordes proche du shamisen).


    Chitose commença donc l'apprentissage du shimauta (se caractérise par la technique de l'uragoe (voix de tête) qui consiste à faire vibrer les cordes vocales d'une manière telle que la voix, tremblante, oscille en permanence sur un ton aigu ou grave) dès l'école primaire, et gagna rapidement des prix dans les concours locaux de chant folklorique... ainsi après sa victoire au concours d'Amami, un label lui proposa un contrat, mais il fut éconduit, Hajime préférant continuer au sein de sa filière d'étude. On peut noter qu'elle a néanmoins enregistré un album de Shimauta, [Shima - Kyora - Umui] alors qu'elle était en troisième année de lycée.

    Hajime Chitose se rendit à Ôsaka pour poursuivre ses études d'estheticienne/coiffeuse mais c'est là qu'elle découvrit... qu'elle était allergique aux produits utilisés dans ce secteur... C'en était fini de sa carrière de coiffeuse.

    Alors, à 19 ans, Hajime Chitose monte à Tôkyô, où elle signe sous le label Augusta Records (qui produit d'autres artistes "traditionnels" comme Yamasaki Masayoshi, ... )

    Son premier mini album, [Hajime Chitose], constitué de reprises (Carole KING, ... ) en anglais et en japonais, lui permet de se constituer un premier cercle de fans, même si il n'est pas un franc succès. Suivra en aout 2001 un second mini album, [Kotonoha], constitué lui de chansons toutes inédites.

    Après la reussite de ce second mini album, Hajime Chitose rentre dans la cour des grand : elle signe en major chez Epic Record, et dès février 2002 sort son premier single, [wadatsumi no ki], qui se vendit à plus de 800 000 exemplaires, et se plaça à la première place de l'Oricon (où il resta 24 semaines consécutives ! ). Suivront [Kimi o omou], puis le premier album, [Hainumikaze], qui lui vaudra le prix du meilleur album au Nihon Record Tashô. Parallèlement, Hajime Chitose participe aux rassemblement estivaux "Augusta Camp", où elle apparait en solo, mais aussi au sein de la formation "Fukumimi", qui regroupe des artistes de l'Office Augusta tels que KYOKO, Yamasaki Masayoshi, Suga Shikao... . Elle enregistre avec eux les singles [Hoshi no kakera ni sagashi ni yuko Again] et [Summer of love].

    Fin 2002, elle se rend en France, où elle participe à l'album [Music Detected] du duo Deep Forest (elle y interprete Will you be ready). Chitose y enregistre aussi la maquette de Byakuya. En février 2003, elle participe à la tournée de Deep Forest au Japon (Dear Friend Tour), elle y interprete Will you be ready et 3 chansons de son répertoire, dont Rinto suru (produite par Eric Mouquet... Chitose avait déja rencontré Deep Forest peu avant de devenir célèbre).

    Le single [Kono machi] sort en novembre 2002, et il faudra attendre 6 longs mois avant que la talentueuse insulaire donne à nouveau de ses nouvelles : sorti en mai 2003, le single [Sen no yoru to sen no hiru] lui vaudra un article dans le quotidien Le Monde ! Puis [Itsuka kaze ni naru hi] (sorti en aout 2003 - single parfaitement adapté à l'été, nous rappelant son ile natale), qui précède de peu la sortie du second album, [Nomad Soul] (disponible en une très belle edition limitée avec DVD).

    Fin 2003, elle donne un concert dans sa ville natale d'Amami Oshima, concert dont l'enregistement sortira en DVD et en double album le 4 aout 2004, sous le nom de [Fuyu no hainumikaze]. Tous deux sont superbes, Chitose se débrouillant aussi bien en live qu'en studio, et permettent de retrouver la quas totalité des chansons de Chitose en major.
    En avril 2004, Chitose avait enregistré une nouvelle version de la piste 4 du mini album [Kotonoha] : seirei ~nomad version~ figure sur l'OST du film [Shinibana].
    Côté vie personnelle, on sait qu'elle s'est mariée en janvier 2004, et on a appris en janvier 2005 qu' après quelques problèmes de santé, elle a donné naissance à une petite fille. Ce qui a donné lieu à une suspension de carrière d'environ un an et demi.
    Hajime Chitose revient sur le devant de la scène en 2005, à un moment important de l'année, à savoir les commémorations de l'explosion nucléaire d'Hiroshima. Elle enregistre alors la chanson [shinda onna no ko] en collaboration avec Ryuichi Sakamoto, et celle-ci est mise en vente 15 jours sur internet au profit de l'Unicef. Peu avant, Chitose avait interprété la chanson [tsuki o nusumu]. Ensuite, sa carrière a repris un rythme classique, avec la sortie de trois singles, [katari tsugu koko], [haru no katami] et [ao no requiem], puis d'un album, [hanadairo], en mai 2006. Toutes ces sorties se caractérisent par un style un peu moins original et moins stylé shimauta, mais la voix reste magnifique et l'interprétation toujours aussi efficace.

    Une chose est sûre : Hajime Chitose ne laisse pas indifférent. Soit on adore, soit on déteste son style et ses effets de voix (par expérience, je dirais qu'on commence par ne pas supporter puis qu'on devient accro). Elle a su allier l'héritage culturel du shimauta à un style plus moderne, ce qui crée son originalité et explique son succès. Car Chitose est bien éloignée des habituelles chanteuses japonaises à la mode, préfabriquées, refaites, à la musique vide et réchauffée, au succès seulement du à un arsenal médiatique savamment orchestré. Malgré son succès, elle a su garder sa simplicité... ses live respirent le naturel et la joie de vivre... c'est d'ailleurs l'un des thèmes de ses chansons, avec l'emerveillement devant la nature, la nostalgie de son île natale...
    Il lui a été reproché, à une certaine époque, de faire un peu toujours la même chose, mais il faut reconnaitre qu'elle a fait des efforts pour se diversifier, ce qui donne parfois un résultat mitigé : alors que [nomad soul] était hétéroclite mais de très bonne qualité, [hanadairo] est moins original, plus pop, et peut être un peu plus inégal.

    Source => http://hajime.chitose.free.fr


Quelques Clips :
Miyori No Mori
Ao No Requiem
Istuka Kazeni Naru hi
Anata Ga Koko ni Ite Hoshii
Haru No Katami
Kono Machi
Katari Tsugu Koto

Photos :
[Japon] Chitose Hajime 8188110 [Japon] Chitose Hajime Hajime10 [Japon] Chitose Hajime Get_al10 [Japon] Chitose Hajime Chitos10


J'adore la façon particulière qu'elle a de chanter, ça la différencie des autres ! <3 Et c'est beau ! xD (enfin... j'aime ^^").
Revenir en haut Aller en bas
http://harumi-nya.deviantart.com
 
[Japon] Chitose Hajime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Japon] Girugämesh
» [Japon] Cyborg She
» [Japon] Kokia
» [Japon] Koizora
» [Japon] Kobukuro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaerizaki :: Le Coin Asiatique :: Musique-
Sauter vers: